MARIANO KO BORDA

La première demeure au pays basque de Luis Mariano "vedette" est la maison "Angoïna" située à Sare. Son seul défaut est de ne pouvoir accueillir le loisir favori du chanteur: une ferme; et ce par manque de terrain. C'est aussi ,pour le gourmet qu'est Luis Mariano, un moyen de manger des produits cultivés chez lui

C'est par l'intermédiaire de Patchi que Luis Mariano prend connaissance qu'une ferme se vend sur la commune d'Arcangues. Ayant été élevé dans le village non loin de cette ferme Patchi la connaît très bien, lors des moissons il venait y battre le blé.

Luis Mariano à la ferme

La ferme en question n'est alors qu'un bâtiment de taille modeste, datant de 1900. Le propriétaire du moment y élève quelques vaches. Mariano l'achète ainsi qu'une parcelle de lande qui la surplombe, il y construira plus tard sa villa.

Le bâtiment agricole existant se voit rajouté une extension (Luis Mariano suit personnellement l'élaboration des plans) tout ce qu'il y de plus moderne à l'époque: Un système de récupération automatique du fumier, une salle de traite entièrement automatisée et un étable pouvant recevoir jusqu'a vingt cinq vaches.

Luis Mariano à la ferme

L'endroit est baptisé: MARIANO KO BORDA, ce qui se traduit en Basque par la ferme de Mariano.

En 1960 veaux vaches cochons poules canards et … âne ont un toit.

Un couple d'employés agricoles s'occupent de tout ce petit monde ainsi que d'un potager.

Ainsi, lors de ses retour en Pays Basque, Luis Mariano a dans son assiette les produits de SA ferme.


Le souhait commun de Patchi LACAN et de Jacques Rouhaud, auteurs du livre 'Luis Mariano: Une vie', est de ressusciter, dans la mémoire collective, l'image de ce petit chanteur basque espagnol, devenu prince de l'opérette, qui a marqué et enchanté bien des génération de fidèles à travers le monde.

@ webmaster - © 2017 www.luismariano.com - touradour